Le traumatisme

Agrandir le texte A | A+ | A+

L'on qualifie de traumatique tout événement venant fracturer le psychisme du sujet, tout événement qui va plonger la personne dans un Avant / Après. Un traumatisme est un fait qui vient surprendre le sujet. Il s'agit de quelque chose qui survient alors que la personne ne pouvait absolument pas imaginer que cela pourrait la concerner. Cela n'a rien à voir avec la connaissance intellectuelle que l'on peut avoir de l'événement. Par exemple, l'on sait que les accidents graves existent, l'on sait aussi que des bombes tombent sur des personnes dans certaines régions du monde. Mais il est impensable que cela puisse nous arriver, parce que cela ne fait pas partie de notre réalité quotidienne d'une part, et d'autre part parce que cela est trop terrible pour que l'on puisse se l'approprier.

Au-delà de ces exemples graves, tout événement « impensé » peut faire traumatisme.
Le processus de résolution d'un traumatisme peut être long et il est indispensable de respecter ce temps sans le bousculer.
Le thérapeute se doit de l'accompagner mais en aucun cas de l'accélérer. L'événement doit progresser de l'impensé vers le pensable et le possible au rythme des possibilités de « digestion » de cet événement par le psychisme singulier de la personne qui l'a vécu. Le psychologue facilité la progression en aidant  à la mise en sens de ce qui dans un premier n'a pas de sens.

L'on reconnaît un traumatisme par les symptômes qu'il produit. Ils peuvent être très aigus (cauchemars répétitifs, flashs venant interrompre le cours de la pensée ou de l'activité, angoisses, sueurs) ou moins spectaculaires (réactivation de comportements phobiques ou compulsifs modérés, inhibitions, anxiété diffuse, changements d'humeur). Mais dans tous les cas, la personne rapporte un sentiment de rupture dans la continuité de son existence, un basculement dans un monde inconnu hostile et une difficulté à se reconnaître, à être présente dans ce monde. L'on retrouve également comme récit signant un vécu traumatique celui d'un arrêt sur image : le sujet relate un instant précis, souvent bref (une image, un geste, un son, un mot entendu à un moment-clé) qui symbolise le basculement.


Lydie Salinas-Harel, psychologue à Rouen (76 - Seine-Maritime), propose des thérapies pour adulte, pour les couples, des thérapies familiales mais aussi des thérapies pour votre enfant ou adolescent. N'hésitez pas à prendre contact avec le psychologue Salinas. Elle répondra à vos questions et vous proposera un rendez-vous à son cabinet de Rouen. Que vous soyez en Seine Maritime, dans l'Eure (Vernon, Evreux) ou à Paris, le psychologue vous reçoit du lundi au samedi sur rendez-vous.