Thérapie enfant

Agrandir le texte A | A+ | A+

Les psychothérapies avec les enfants doivent toujours commencer par des entretiens avec les parents.
Lorsque l'un d'entre eux ne peut venir à ces entretiens préliminaires, il est toutefois indispensable qu'il donne son accord à la démarche. Ces entretiens s'avèrent suffisants quand les problèmes de l'enfant sont une réaction à des tensions vécues dans le couple ou dans la famille. Les parents prennent alors conscience que c'est aux adultes de faire un travail et ils déterminent avec le psychologue si la démarche la plus pertinente est de venir en couple ou en famille.

Mais les troubles de l'enfant peuvent être plus structuraux. Il est alors nécessaire qu'il consulte seul pour prévenir un ancrage plus profond de ses perturbations. Cela ne peut se faire que si l'enfant est d'accord, On prévoit alors avec lui, en présence de ses parents, de faire un essai de 2 ou 3 séances, pour savoir si le travail proposé et le thérapeute qu'il consulte lui conviennent.

A l'issue de cet essai, on décide d'entreprendre une psychothérapie seulement s'il est motivé. Les objectifs sont définis en accord avec lui. C'est généralement pour qu'il se sente bien avec les membres de sa famille et/ou avec les adultes de la sphère sociale élargie (professeurs, éducateurs au sens large) et avec les camarades de son âge.

Tout comme pour un adulte, la psychothérapie d'un enfant a lieu pour l'autoriser à éprouver et à désirer pour lui-même et non pas pour satisfaire les souhaits des adultes, fussent-ils ses parents. De leur côté, les parents ont à avoir confiance en cet enfant, en son désir de vie, de vivre avec les autres. Cette confiance est souvent mise à mal pendant la psychothérapie, parce que l'enfant la teste. Il la teste parce qu'il a un besoin absolu de savoir que cette confiance existe, Il va donc la vérifier maintes fois si nécessaire, C'est à ce prix que sa mise au monde sera effective, Si cette confiance n'est pas acquise, l'enfant devenu adolescent puis adulte se craindra lui-même et craindra les autres ; il aura des difficultés à reconnaître ses aspirations profondes et à les accomplir, Il aura tendance à se mettre en échec ou à se vivre dans l'insatisfaction et l'injustice.

Les psychothérapies pour les enfants suivent les mêmes principes que celles qui sont conduites avec les adultes : la parole est essentielle. Grâce aux échanges verbaux avec son thérapeute, l'enfant apprend à se faire confiance, à être en sécurité avec ses désirs, tout en acquérant des voies de transformation des désirs en « objets » partageables et profitables (c'est ce que l'on nomme en tant que processus de sublimation) : les activités physiques, culturelles, relationnelles, le plaisir de penser, de créer et de se projeter dans des réalisations à venir.

Dans le travail avec les enfants, on fait davantage appel aux « inventions », car ils n'ont pas encore construit toutes les défenses psychologiques qui éloignent de l'inconscient, Ils apprécient donc volontiers les activités de dessin, collages, récits sur des thèmes comme l'école, les amis, les animaux, les voyages, la famille. Cela sert de support à leur parole, soutient l'expression de leur vérité et leur élan de maturation.

Les rêves et les cauchemars sont également un matériel qui donne un véritable dynamisme au processus de soins psychologiques avec l'enfant. Les terreurs nocturnes et les rêveries témoignent facilement de ce qui le préoccupe et offrent un support très intéressant pour le déculpabiliser et le faire progresser dans son développement psychologique et social.

Car tout enfant désire devenir grand, mais comment devenir grand sans être soi-même ?

On évalue facilement la santé d'un enfant à travers la quantité et la qualité de ses nourritures alimentaires. On oublie trop fréquemment de mesurer la quantité et la qualité de ses nourritures affectives. Or, pour reprendre Françoise Dolto, l'élan, le dynamisme et l'équilibre d'un enfant sont bien davantage subordonnés aux secondes qu'aux premières.

Liens :

Retour à thérapie enfant / adolescent


Lydie Salinas-Harel, psychologue à Rouen (76 - Seine-Maritime), propose des thérapies pour adulte, pour les couples, des thérapies familiales mais aussi des thérapies pour votre enfant ou adolescent. N'hésitez pas à prendre contact avec le psychologue Salinas. Elle répondra à vos questions et vous proposera un rendez-vous à son cabinet de Rouen. Que vous soyez en Seine Maritime, dans l'Eure (Vernon, Evreux) ou à Paris, le psychologue vous reçoit du lundi au samedi sur rendez-vous.